Trouvez le bon praticien pour votre greffe de cheveux !

Greffe de cheveux, soins et prothèses capillaires.   La chute de cheveux normale est de 10 à 100 tiges de cheveux. Si ce chiffre est dépassé, on peut alors commencer à s’inquiéter. Mais bien sûr, vous n’allez pas ramasser tous les cheveux que vous perdez en une journée et les compter avant de dormir. La perte de cheveux massive est aussi visible lorsque vous vous touchez les cheveux et que de nombreuses tiges suivent votre main, quand vous vous brossez les cheveux ou quand vous les lavez. Lorsque les cheveux qui tombent sont plus importants que d’habitude, il convient de savoir pourquoi afin d’y remédier rapidement. Hommes et femmes craignent l'alopécie, la perte de cheveux sur une partie du crâne ou sur toute la surface de la tête. C’est une maladie qui n’épargne personne et le plus souvent, cela commence à partir de la trentaine. Ceux qui ont une alopécie causée par la génétique et qui ont de la chance commencent à les perdre à l’âge, commencent à les perdre à partir de la quarantaine. Il y a plusieurs solutions pour y remédier, mais les solutions définitives sont assez rares. Ce billet vous permettra de tout savoir sur la greffe de cheveux, une solution efficace et plébiscitée pour son efficacité et sa pérennité.

C’est quoi une greffe de cheveux ?

Une greffe de cheveux est une procédure qui induit un plasticien à déplacer les cheveux vers la partie de la tête qui est atteinte par l'alopécie. Le plus souvent, il déplace les cheveux de l'arrière ou du côté de la tête vers l'avant ou le haut de la tête. Les greffes de cheveux se font uniquement dans un cabinet médical sous anesthésie locale. Recevoir une greffe de cheveux permet notamment d’améliorer votre apparence et de retrouver votre confiance en vous immédiatement après l’opération. Les bons candidats pour une greffe de cheveux sont notamment les hommes avec calvitie masculine, les femmes qui ont des cheveux clairsemés (naturellement, suite à une ménopause ou à un accouchement), les personnes ayant perdu leurs cheveux suite à un accident. La greffe de cheveux est déconseillée aux personnes qui cicatrisent mal, c’est à dire ayant des cicatrices épaisses et fibreuses après avoir eu une opération chirurgicale ou une blessure. Elle est aussi déconseillée à toutes les personnes qui ne disposent pas de suffisamment de zones donneuses de poils pour des fins de transplantation. Les candidats qui ont des perdus leurs cheveux après une prise de médicament ou une chimiothérapie ne doivent pas non plus effectuer un implant capillaire.

Comment se déroule une greffe de cheveux ?

La greffe de cheveux se passe en plusieurs étapes incontournables. Le processus est quasiment les mêmes partout dans les cabinets où l’opération peut se dérouler.

La consultation

La consultation est une étape qui permet le premier échange entre le spécialiste et son patient. Le médecin pourra en savoir davantage sur vous et vice-versa. En effet, il est aussi plus rassurant pour un patient d’avoir de plus amples informations sur la ou les personnes qui vont effectuer les opérations. Il est même possible de demander quelques photos de réalisations que le cabinet a déjà effectuées auparavant lors de la consultation. Le coût de l’intervention peut aussi être fixé lors de la consultation. Le médecin peut également développer le plan de l’opération lors de cette première entrevue.

Avant l’intervention

Avant l’intervention, le médecin trace sur la tête de son patient les zones où les implants seront posés. Le but est de vous les montrer avec des clichés photographiques, ce qui vous permettra notamment de juger si c’est le résultat dont vous avez besoin. Les photos restent confidentielles et elles ne serviront que pour apprécier le résultat une fois l’opération terminée. Une zone d’environ 1 cm de largeur sera rasée ainsi qu’une longueur de 10 à 20 cm environ selon le nombre d’implants. Le plasticien ne rase que la partie qui va être retirée pour que l’opération soit indétectable une fois terminée. Il aura aussi à raser la zone donneuse avant de prélever les poils. Il vous demande par la suite de vous installer confortablement sur un fauteuil et de vous mettre à l’aise avant de mettre l'anesthésie locale. En principe, c’est le seul moment qui peut être assez désagréable durant l’opération. La suite se fait de façon indolore vu que la peau du cuir chevelu dans les zones d’implantation et de la zone donneuse est totalement endormie. Ceux qui ont l’habitude de se rendre chez le dentiste peuvent déjà se dire qu’ils ont un aperçu de ce qui va se passer. Au bout de quelques secondes, la douleur disparaît.

L’intervention

Une bandelette cutanée à l’arrière de la tête sera prélevée par votre chirurgien. Il s’agit d’un fragment qui sera séparé en plusieurs petits morceaux pour obtenir le maximum de poils possibles. La plaie est refermée avec la technique de suture qui laisse une cicatrice très discrète (cachée par les cheveux). En  effet, la cicatrice hermétique est très fine et solide. Cette étape va durer environ une trentaine de minutes. Le découpage de la bandelette se fait sur une table de dissection. Il est fait à la main et avec la plus grande minutie par des professionnels expérimentés. Un greffon doit porter environ un à 4 cheveux. Ils sont classés en fonction de leur grandeur suivant un ordre très précis. Le tout sera ensuite conservé dans une solution spéciale. Le type et le nombre de greffons sont ensuite comptés pour que l’on sache exactement à la fin de l’opération combien de greffons ont été découpés sur la bandelette. Le chirurgien passe à la préparation de la zone où les greffons seront implantés pendant que ses assistants découpent la bandelette. Pour ce faire, il effectue de petites incisions de 1 mm environ sur la peau. L’outil utilisé est une aiguille spéciale qui est fabriquée avec une microlame en saphir. La manière dont les incisions sont effectuées va influer le résultat final, le chirurgien doit alors faire le travail avec la plus grande précision. C’est aussi l’étape la plus longue de l’intervention, elle peut durer jusqu’à 4 heures en fonction de la zone chauve à couvrir. Une fois que les fentes sont terminées, il passe ensuite à l’implantation des greffons. Cela se fait avec un micro pince en respectant l’axe de la fente. La profondeur des greffons doit atteindre plusieurs mm, au final, seule la partie superficielle du cheveu est visible.

Après l’intervention

Un nettoyage est effectué par le chirurgien ou son assistant à la fin de l’opération, puis un séchage. Vous pouvez ensuite repartir sans que l’on se rende compte que vous sortez d’une opération chirurgicale. En effet, il n’y a ni bandage, ni pansement après la greffe de cheveux. Comme les cheveux du dessus ou des autres parties de la tête n’ont pas été rasés, vous pouvez toujours vous coiffer tout en faisant attention à éviter de frotter avec le peigne la zone greffée. Dans certains établissements, on vous propose de voir dans un film tous les gestes qui vous permettront de cicatriser rapidement et de reprendre le cours de votre vie avec des cheveux pleins sur la tête. Le chirurgien  de l’implant capillaire peut aussi vous donner une ordonnance avec plusieurs comprimés à prendre les jours qui suivent l’intervention.

Les techniques de greffe de cheveux

Il y a plusieurs techniques que les professionnels utilisent pour faire la greffe de cheveux. Voici les techniques les plus courants et qui sont proposés chez quasiment tous les plasticiens.

La greffe de cheveux FUT

Le FUT ou Follicular Unit Transplant est une technique de greffe de cheveux plébiscitée par les personnes souffrant d’alopécie et qui ne souhaite pas avoir des cheveux trop courts. C’est une technique assez complexe, souvent aussi jugée « intrusive », mais avec des résultats plus satisfaisants que ceux obtenus avec les autres techniques. Il permet d’obtenir des milliers de greffons de qualité en fonction de la zone donneuse. L’intervention se fait en plusieurs étapes, dont le prélèvement d’une bandelette du cuir chevelu, la préparation des greffons et la préparation de la zone chauve où l’on va introduire les implants. La dernière étape consiste à la réimplantation des greffons. La cicatrice est ici plus visible, mais elle peut facilement être cachée par les cheveux voisins.

La greffe de cheveux FUE

La FUE ou Follicular Unit Extraction est une technique qui est plus ou moins semblable à la méthode du mini-punch, aussi très répandu. Comme son nom l’indique, il induit le chirurgien à faire une extraction. Il utilisera un petit instrument circulaire pour extraire des poils sur une zone donneuse dont il a besoin pour faire la transplantation de greffons. L’intervention peut durer plusieurs jours sachant que le procédé est à répéter jusqu’à ce que vous obteniez le résultat que vous recherchez. Le chirurgien introduit les greffons un par un et le résultat n’est pas visible immédiatement. En effet, le développement des cheveux se fait de manière plus naturelle. La cicatrice est très discrète.

La technique du mini-punch 2 mm

Un instrument appelé mini-punch permet ici l’extraction de greffons directement au niveau de la couronne. Il dispose d’un diamètre de 2 mm, d’où son nom. Il fonctionne avec un moteur électrique qui s’actionne par rotation. La procédure est le même que les autres techniques, c’est-à-dire :
  • le prélèvement des greffons sur la couronne préalablement rasée.
  • La préparation de la zone touchée par l’alopécie avec le forage de la peau par le biais du mini-punch
  • réimplantation des greffons sur la zone dégarnie avec des pinces spéciales.
La réimplantation de 600 minigreffons est notamment estimée à environ 2 heures. Pour cette opération, le patient aura à porter un pansement pendant au moins 24 heures. La technique du mini-punch peut faire quelques croûtes pendant les jours suivant l’opération, mais ils ne resteront pas bien longtemps.

Le prix d’une greffe capillaire

La greffe capillaire se démocratise. Aujourd’hui, on le fait un peu partout dans les quatre coins du monde. Chaque établissement et praticien ont la possibilité d’établir leurs honoraires et leurs tarifs. Le prix de la greffe de cheveux peut varier énormément d’une région à un autre en fonction de la demande et de la concurrence. En effet, vous n’aurez pas le même prix en faisant votre greffe capillaire en France et en faisant votre greffe de cheveux en Tunisie. La technique utilisée influe également le prix d’un implant capillaire ainsi que la largeur de la zone dégarnie. Il convient néanmoins de considérer cette alternative comme un investissement à long terme étant donné que c’est une solution permanente contrairement aux perruques et aux extensions. Le coût est généralement plus important pour une FUE que pour une FUT.

Choisir son chirurgien pour un implant capillaire

  Il n’est pas facile de mettre la main sur le praticien qui propose à la fois un tarif abordable et un service de bonne qualité pour une greffe capillaire. Cette étape est cependant un passage obligé pour tous ceux qui veulent garnir leur crâne de cheveux. Selon quels critères faire le bon choix de chirurgien plasticien capillaire ? Cette alternative définitive permettant de lutter contre la calvitie est en effet une intervention délicate. Il faut veiller à bien choisir le médecin si vous souhaitez être satisfait de l’investissement que vous êtes sur le point de faire. Pour trouver le bon praticien de la greffe de cheveux, il est aujourd’hui fortement recommandé de vous déplacer auprès d’une clinique spécialisée dans l’implant capillaire. Par ailleurs, privilégiez la technique FUE qui permet de profiter d’une cicatrice très discrète. N’hésitez pas à exiger des photos d’anciens patients du praticien. Ainsi, vous pourrez facilement juger de la qualité des services qu’il propose. Demandez également à ce que l’on vous montre une photo de la nuque des patients opérés de manière à voir la présence ou non d’une cicatrice. Les meilleures cliniques spécialisées dans la greffe capillaire ont des équipes médicales qui comportent au moins 8 professionnels. Vous pouvez également vous renseigner sur la taille du micro-punch utilisé par la clinique afin d’extraire des greffons. Ils doivent notamment mesurer entre 0,7 et 0,8 millimètre. Ils doivent absolument être à usage unique, d’ailleurs vous pouvez demander de plus amples informations sur les outillages qui vont être utilisés sur vous. La technique du PRP est un atout de taille pour un établissement spécialisé, il s’agit d’une méthode garantissant la repousse des greffons ainsi que la régénération de la zone donneuse.  

Basculer entre filtres

Filtrer par type

Aller à la barre d’outils