Recourir à un complément capillaire revient à ajouter des cheveux : c’est une solution médicalisée permettant de cacher la perte de cheveux des personnes victimes d’une alopécie qui, au final, peut laisser le cuir chevelu totalement nu.

Comment les perruques médicales permettent-elles de faire renaître votre chevelure ? De quoi sont-elles constituées ? Comment les porter et les entretenir ? Pour tout savoir sur les prothèses capillaires, nous tenterons de répondre aux questions que vous pouvez vous poser !

 

complement capillaire

Photographie issue du site Norgil.fr

Qu’est-ce qu’un complément capillaire ?

Tout d’abord, il convient de noter qu’un complément capillaire est différent d’une perruque classique. Si vous ne perdez pas vos cheveux, si vous n’avez pas de calvitie…. vous pouvez tout simplement vous faire plaisir en portant une perruque classique. C’est par exemple le cas lorsque vous souhaitez changer de look à l’occasion d’une soirée, lorsque vous souhaitez une nouvelle coupe ou de nouvelles couleurs pour vos cheveux. Ainsi, rien ne vous empêche de choisir une perruque classique pour affirmer davantage votre personnalité et pour vous faire plaisir.

Par contre, la perruque médicale, souvent appelé complément capillaire, est utilisée pour recouvrir votre crâne nu à cause de la calvitie par exemple. Cette perte totale des cheveux peut aussi apparaître suite à un traitement de radiothérapie et de chimiothérapie. Ce qui différencie les prothèses capillaires des perruques classiques, c’est qu’elles sont de généralement de qualité supérieure. Elles permettent au cuir chevelu de respirer et de faciliter la repousse de vos cheveux.

Le bienfait mentale des prothèses est absolument reconnu, elle sont même dans certain cas prise en charge par l’assurance maladie. Plus d’informations ici 

Comment c’est fait ?

Il existe des prothèses capillaires fabriquées avec des cheveux naturels et d’autres faites de cheveux synthétiques. Quel que soit le type de prothèse que vous choisissez, sachez toutefois que vous pouvez toujours la personnaliser.

  • Les prothèses en cheveux synthétiques sont constituées de mono-filaments. Grâce aux évolutions techniques de fabrication, elles peuvent fournir un rendu naturel et elles sont plus faciles à entretenir. Moins coûteuses et moins lourdes, elles offrent aussi des possibilités de couleurs infinies.
  • Quant aux prothèses faites de cheveux naturels, elles vous permettent d’avoir l’impression de retrouver vos propres cheveux. Ainsi, vous pouvez les coiffer, réaliser un brushing tout comme utiliser un fer à lisser sans risque. Il faut aussi noter qu’elles sont plus résistantes et plus élégantes. Toutefois, ce type de prothèses médicales requièrent beaucoup d’entretien et peuvent couter 5 fois plus cher que les prothèses synthétiques.

Chauves… Retrouvez enfin votre LOOK  rapidement !

 

Aujourd’hui on met des compléments capillaires tout simplement pour cacher une calvitie ou changer de look. Fini l’image de la perruque pour les vieux,les jeunes de moins de 30 sont aussi friand de ce genre de new « moumoute »

Comme le prouve cette vidéo ;

 

 

Comment ça se met et à quel rythme faut-il changer ?

Le but de la prothèse capillaire est de fusionner des cheveux étrangers avec votre propre chevelure. Il existe différentes manières de la fixer. Les microliens sont constitués d’attaches miniatures permettant de tenir en place les nouveaux cheveux, et ce, de manière permanente. Les spécialistes peuvent aussi utiliser une colle fabriquée avec de la silicone de qualité médicale pour les fixer.

Par rapport à une greffe de cheveux, le résultat est beaucoup plus dense et rapide…Mais il demande de l’entretient tous les mois !

D’une manière générale, un complément capillaire peut tenir en place les cheveux sans craindre les baignades, les entretiens fréquents et toute autre contrainte de la vie quotidienne. Elle ne représente aucun risque pour votre cuir chevelu, dans la mesure où elle est fixée sur des membranes spécifiques, permettant à votre peau de respirer normalement.

Vivre avec son complément capillaire capillaire au quotidien

Les prothèses capillaires nécessitent toutefois quelques ajustements périodiques et des entretiens réguliers au moins toutes les 4 semaines.

  • Si vous avez choisi une perruque synthétique, vous pouvez l’entretenir avec des shampoings adaptés et de l’eau fraîche. Au cas où vous sentiriez une odeur spécifique sur vos cheveux, vous pouvez ajouter une pincée de bicarbonate de soude dans l’eau. Après cela, vous n’avez qu’à la faire sécher sur un mannequin ou avec une serviette.
  • L’entretien des perruques naturelles se fait différemment. Il est recommandé d’utiliser de l’eau froide à la place de l’eau chaude. Vous devez aussi utiliser un shampoing doux et finir par un brushing. Cela permet à votre perruque de reprendre sa forme.
  • Quand vous portez une perruque médicale, évitez autant que possible de vous baigner à la plage ou à la piscine. Et si vous pouvez l’enlever, il est recommandé de ne pas la porter pendant la nuit.
  • Dans votre quotidien, faites attention à ne pas vous approcher d’une forte chaleur comme celle d’un barbecue, celle d’un four ou d’une vapeur d’eau bouillante.
  • Enfin, pour donner davantage de volume ou pour aérer votre perruque, n’oubliez pas de la secouer souvent, de la coiffer avec vos doigts, etc.

Combien ça coute ?

Le prix d’une perruque médicale débute aux environs de 300 euros. Toutefois, ce prix peut varier en fonction de la matière choisie (cheveux naturels ou synthétiques), de la taille de la prothèse, de sa coupe, etc.

À noter qu’en France, le prix d’un complément capillaire peut être pris en charge par la sécurité sociale, et ce, jusqu’à 125 euros. Pour le reste, vous pouvez souscrire à une mutuelle qui vous remboursera le montant au prorata du contrat.

Pour profiter de la prise en charge de la Sécurité sociale, vous devez demander à votre médecin traitant de vous fournir une ordonnance médicale mentionnant vos problèmes de santé qui nécessitent le recours à une prothèse capillaire.

Où trouver un institut spécialisé ?

Si c’est uniquement pour changer de look avec une prothèse classique, il suffit de demander à votre coiffeur les renseignements et ce vous cherchez. Souvent, celui-ci dispose d’un catalogue et quelques modèles de prothèses parmi lesquels vous pourrez choisir.

Si vous souffrez d’une maladie ou de la calvitie, il pourra également vous conseiller de recourir à un institut spécialisé. Ces instituts spécialisés peuvent vous fournir un large choix de prothèses capillaires, accompagnés de services complémentaires.

Les personnes qui suivent un traitement par chimiothérapie peuvent aussi se fier aux revendeurs de prothèses capillaires proposés par l’Institut National du Cancer (INCa). Ces enseignes se sont engagées à vendre des perruques adaptées, tout en respectant une « Charte d’accueil ». Cette charte mentionne les principes au niveau de l’accueil, concernant la présentation des produits et le service après-vente.

Les types de compléments capillaires

Le complement capillaire est aujourd’hui l’une des solutions les plus utilisées pour lutter contre la calvitie. Les hommes autant que les femmes ont recours à cette technique. Il faut savoir qu’il existe plusieurs types de compléments capillaires :

Les bases laces

Elles sont connues sous plusieurs noms : Swiss lace, French lace, fine dentelle ou tulle. C’est l’une des solutions les plus employés pour le remplacement capillaire. Elles se composent généralement de fils nylon en mailles ajourées. Le complément capillaire en lace possède de multiples avantages :

La discrétion : Les bases en lace sont reconnues pour leur discrétion sur la ligne frontale. Indétectables, elles donneront l’impression d’avoir mis une perruque invisible.

Une aération de la peau : Les bases laces favorisent aussi une aération de certaines parties du crâne vous assurant ainsi plus de confort.

Pour les personnes qui souhaitent avoir des cheveux naturels en l’air, le choix de la base lace se présente comme une excellente idée. Il en est de même pour les personnes qui veulent des bordures frontales.

Cependant, il faut noter que ce type de complément capillaire présente quelques faiblesses :

Avec cette technique, il n’est pas conseillé d’utiliser des peignes fins ou pointus. Cela risque de déchirer la base.

Il est impossible d’appliquer la technique d’injection de cheveux.

Le lavage du complément capillaire devient plus difficile. Car, la colle finira par se mélanger avec les cheveux.

Les bases en polyuréthane

La base polyuréthane est un complément capillaire de dernière génération. Elle est aussi connue sous le nom de micro peau ou thin skin. Cette technique consiste à l’injection de 1 ou 2 couches de polyuréthane. L’épaisseur de polyuréthane est généralement comprise entre 0, 03 mm et 0, 12 mm. Il s’agit du complément capillaire le plus réalisé dans les instituts capillaires. La base polyuréthane a plusieurs avantages :

Une longévité : La longue durée de vie de la base en polyuréthane est l’un de ses atouts. Par exemple, pour une épaisseur de 0, 12 mm, sa durée peut dépasser les 6 mois.

Une flexibilité : Cette base est aussi flexible et fine.

Simple d’utilisation : Sa simplicité d’utilisation avec la colle est également très appréciée.

Néanmoins, les bases en polyuréthane sont des compléments capillaires qui présentent des limites :

Elles sont moins discrètes.

Elles ne sont pas adaptées pour les sportifs à cause du manque d’aération du cuir chevelu.

Les bases mixtes

A côté des bases polyuréthanes et des bases laces, on a aussi des bases mixtes. Elles ont le choix de nombreuses personnes pour leur complément capillaire. Il faut savoir qu’il en existe plusieurs :

O-Lace : Il est très apprécié parce qu’il permet une aération du cuir chevelu tout en réalisant une fixation forte des bordures. Ce type de complément capillaire n’est pas recommandé pour une implantation en arrière.

U-Lace : Son contour en U est en polyuréthane tandis que le reste est en lace. L’avantage de ce complément capillaire est qu’il assure une excellente aération du cuir chevelu.

D-Lace : Elle permet de fixer sur base polyuréthane tout en préservant la bordure frontale en lace. C’est l’une des bases mixtes les plus utilisées dans les instituts de soins.

Les bases volumateurs : Si vous souffrez d’une perte de cheveux diffuse, alors le volumateur capillaire est fait pour vous. Il est possible de le compléter avec un contour en polyuréthane transparent afin d’appliquer de l’adhésif. L’avantage de la base volumateur est qu’elle est personnalisable.

Questions/Réponses sur le complément capillaire

Voici une liste de questions les plus posées sur le complément capillaire. Des réponses également pour vous fournir le maximum d’informations :

Combien pèse un complément capillaire ?

Le poids du complément capillaire varie entre 20 et 40 grammes.

Peut-on poser soi-même son complément capillaire ?

Oui, il est possible de poser soi-même son complément capillaire à condition d’avoir une parfaite maitrise des techniques de pose. Néanmoins, la meilleure solution est de vous rendre dans un institut de soin.

Est-il possible de dormir avec son complément capillaire ?

Oui, cela ne pose aucun problème.

Peut-on mouiller ses cheveux après la pose d’un complément capillaire ?

Il n’y a aucun problème à se laver les cheveux après la pose d’un complément capillaire. Mais assurez-vous surtout que la perruque est bien fixée.

Combien de temps dure un complément capillaire ?

La durée de vie d’un complément capillaire varie surtout selon son entretien. Un bon entretien permet d’allonger sa durée de vie. La durée dépend aussi du modèle :

Le modèle Standard dure entre 4 et 6 mois selon l’entretien.

Le modèle Sur Mesure dure entre 9 et 12 mois en fonction de son entretien.

La pose d’un complément capillaire empêche-t-il le port de bonnet, chapeau et casque ?

Non. Vous pouvez porter toutes sortes d’accessoires sur vos cheveux. Cela ne gêne en aucun cas le complément.

Peut-on réaliser toutes les coupes de cheveux après un complément capillaire ?

Cela va dépendre surtout du type de complément capillaire qui a été posé. Néanmoins, il est recommandé de demander les conseils de l’institut de soins ou du coiffeur qui a posé votre prothèse capillaire.

La prothèse capillaire peut-elle se décoller ?

Oui, cela est possible si la fixation de la prothèse capillaire n’a pas été bien faite. Raison pour laquelle il faut bien choisir votre institut de soins pour une excellente pose de votre complément capillaire.

Des allergies et irritations peuvent apparaître après la pose d’un complément capillaire ?

Oui, il y a un risque d’irritation et d’allergie. Mais cela demeure généralement très faible surtout quand la pose de votre complément capillaire est faite par des professionnels. Ils prendront le temps de faire un test allergène avant toute fixation de la prothèse capillaire.

 

Vous recherchez un professionnel de confiance ? Visitez notre annuaire et sélectionnez la rubrique  « complément capillaire » ici 

 

Partager cet article :