La greffe de cheveux à l’étranger peut être une solution tentante, surtout lorsque l’on dispose d’un budget serré. Pourtant, malgré l’avantage économique, il vaut mieux se renseigner au maximum avant de se lancer dans une intervention d’implants capillaires dans une clinique à l’étranger. D’autant plus, que les alertes de la Société Internationale De Chirurgie De Restauration Capillaire ISHRS (International Society of Hair Restoration Surgery) sont nombreuses. Ainsi, cette association à but non lucratif communique régulièrement sur les risques et les dangers liés aux interventions de greffe de cheveux Low Cost.

L’objectif de ce site étant d’informer les personnes tentées de réaliser une greffe de cheveux. Nous ne pouvions pas ne pas traiter ce sujet, surtout lorsque l’on sait le succès du tourisme médical. Et plus particulièrement pour le traitement chirurgical de la calvitie. En effet, la dernière décennie aura vu un boom phénoménal des interventions de restauration capillaire chez les hommes, avec une progression de plus de 75 %.

greffe de cheveux à l’étranger

Les implants capillaires un marché lucratif

Alors que la France fait partie des meilleurs élèves, avec des cliniques d’implants capillaires d’excellente qualité. Les prix peuvent cependant être dissuasifs. Ces tarifs s’expliquent par l’utilisation dans les cliniques françaises d’un personnel médical qualifié. Sans oublier les charges qui sont inévitablement répercutées sur le client.

C’est la raison pour laquelle, niveau tarif les cliniques capillaires des pays de l’Est ou du Maghreb sont imbattables. Attention toutefois car dans de nombreux cas les interventions sont pratiquées par des techniciens formés à la volée. Avec tous les risques que la greffe de cheveux soit totalement ratée dans le meilleur des cas. Et dans le pire des cas avec des complications sanitaires.

Certains pays comme la Turquie ont pris des mesures afin de durcir leur réglementation. Ce qui a eu pour effet de développer un véritable marché noir de la greffe de cheveux. Bien que totalement illégale, c’est une activité très structurée, avec des rabatteurs écumant les forums, et même des prospecteurs téléphoniques.

Le meilleur et le pire pour une greffe de cheveux à l’étranger

C’est le pire scénario pour effectuer une greffe de cheveux à l’étranger. Car ces pseudos centres capillaires n’ont qu’un intérêt faire de l’argent,le cheveu est proposé à l’unité. Ainsi, plus on en vend, plus on fait du profit. Ces centres ont donc tout intérêt à en vendre un maximum. Et leurs victimes souvent en détresse psychologique sont des proies faciles. Sans même parler de l’isolement culturel lorsque l’on est loin de son pays d’origine.

Le piège est bien rodé, surtout sur les patients plus jeunes à qui l’on propose plus de cheveux pour un petit supplément. En se gardant bien comme devrait le faire un professionnel d’expliquer l’impact, et l’importance d’une bonne gestion de la zone donneuse. Surtout pour un patient jeune qui aura vraisemblablement besoin d’une nouvelle intervention en fonction de l’évolution de sa calvitie. En effet, les follicules pileux prélevés dans la meilleure zone donneuse ne repousseront jamais. Dès lors vous pouvez imaginer les dégâts lorsque l’on prélève plus de 50 % du patrimoine de la zone donneuse.

D’excellentes cliniques dans certains pays étrangers

Ne vous méprenez pas, il existe d’excellentes cliniques pour effectuer une greffe de cheveux à l’étranger. Ainsi, la Hongrie, la Tunisie, la Turquie ( lire notre article  » greffe en Turquie, ça vaut quoi? ») et le Maroc sont tout à fait capable d’effectuer des greffes de cheveux avec le même sérieux que les meilleurs cliniques en France. Là où il faut se méfier, c’est lorsque le marketing prend la place sur le service et sa qualité. Malheureusement, la bonne vieille technique de l’appât publicitaire avec des packages « all inclusive » proposant un prix canon fonctionne toujours. Surtout sur les personnes accablées par leur calvitie est à la recherche du meilleur prix.

Une intervention médicale esthétique comme toute intervention chirurgicale même légère, n’est pas sans danger. Le dosage des médicaments administrés ainsi que leur prise doit être surveillée par un professionnel, et ajustée le cas échéant. Seul un professionnel qualifié et formé sera en mesure d’établir un diagnostic précis pour conseiller un traitement adapté à son patient. Le choix de la greffe de cheveux à l’étranger au marché noir est un jeu qui n’en vaut pas la chandelle. Bien que la plupart des patients naïvement pense être dans une clinique de bonne qualité. Afin de mettre toutes les chances de son côté pour réussir sa greffe de cheveux à l’étranger, il faut se poser les bonnes questions.

Les 5 questions pour bien choisir sa clinique capillaire

  1. Cela peut paraître évident, mais vous devez impérativement savoir quelle technique va être utilisée, pour savoir à quel résultat s’attendre. Les techniques de greffe de cheveux ne donnent pas les mêmes résultats. Que ce soit l’aspect naturel ou la durabilité de la greffe.
  2. Ce qui nous amène à la deuxième question, à savoir est-ce que la zone donneuse permettra de réaliser d’autres interventions si jamais la calvitie devait évoluer. Là encore faire la lumière sur la technique de greffe de cheveux utilisés est indispensable.
  3. Ainsi, selon la méthode d’extraction utilisée (punchs motorisés ou non) celle-ci sera plus ou moins agressive pour le cuir chevelu et les follicules. La méthode va-t-elle laisser des cicatrices ou des marques sur la zone d’extraction.
  4. Demander à savoir comment les greffons seront implantés dans la zone receveuse, car le traumatisme n’est pas le même avec un stylet injecteur, qu’avec des incisions préalables réalisées au forceps.
  5. Demander à savoir si c’est le médecin qui va pratiquer lui-même l’intervention dans sa totalité. Ou celui-ci va-t-il confier le plus gros du travail à ses assistants opératoires et techniciens pendant la phase de prélèvement et d’implantation.
Greffe de cheveux à l’étranger dans l’UE ou hors UE

Devant le succès des cliniques sérieuses et reconnues spécialisées dans la greffe de cheveux à l’étranger. Certaines cliniques en Europe commencent à utiliser des techniques grises, ainsi dernièrement une alerte a été lancée sur l’utilisation de techniciens non habilités dans des cliniques en Allemagne, en Hollande ou en Belgique. C’est pourquoi, il est essentiel de bien se renseigner en faisant des recherches exhaustives, mais aussi poser les bonnes questions à son interlocuteur, en dépassant la simple question du prix par cheveux.

Car une greffe de cheveux est un acte médical complexe extrêmement minutieux, qui nécessite d’être réalisé par un médecin expert maîtrisant tous les aspects médicaux et esthétique. Un professionnel qui saura respecter votre zone donneuse, votre cuir chevelu et vos follicules pour que le résultat de votre greffe de cheveux soit non seulement naturel et permanent, mais aussi indétectable.

Partager cet article :