Parmi les techniques de greffe d’implants capillaires pour le traitement chirurgical de la calvitie, la greffe FUE fut longtemps seulement réservée aux personnes souffrant d’une alopécie mineure. Aujourd’hui, la technique de micro greffe FUE permet de traiter les grandes calvities, la greffe FUE offre de nombreux avantages surtout pour les patients, puisque celle-ci permet de prélever les unités folliculaires sans laisser de cicatrice.

La repousse des cheveux après l’intervention FUE démarre à partir du quatrième mois. l’on obtient un résultat visible aux alentours de six mois, et un résultat définitif après un an. Avec la technique de micro greffe FUE, aucune cicatrice n’est apparente. Il est donc possible d’avoir une coiffure avec des cheveux très courts même après l’intervention.

Pour plus d’information sur les techniques n’hésitez pas à parcourir nos dossiers greffe de cheveux.

La greffe FUE , une méthode spécifique

greffe fueContrairement à la technique de micro greffe FUT, basée sur le prélèvement des greffons par bandelettes. La technique de greffe FUE ne nécessite pas d’hospitalisation longue. L’intervention peut être réalisée en quelques heures seulement. Pour autant, ces deux techniques de micro greffe utilisent des principes similaires. A savoir prélever des cheveux dans la région de la couronne hippocratique, pour ensuite les implanter dans les régions dégarnies du front, du vertex, de la tonsure du crâne, où même des sourcils ou de la barbe. Toutefois, comme la technique de greffe FUE est entièrement manuelle. Le temps de prélèvement est beaucoup plus long qu’avec la méthode de la bandelette, et le nombre de greffons prélevés est inférieur.

Aujourd’hui, la micro greffe de cheveux est une technique ayant atteint une bonne maturité. Elle permet notamment de traiter la raréfaction ou la disparition de la pilosité des sourcils. En effet, la micro greffe FUE ne se limite pas seulement à la chevelure. Elle permet d’avoir une barbe plus fournie pour les individus dont la pilosité n’est pas suffisamment développée. La micro-greffe FUE est de plus en plus utilisée pour cacher certaines imperfections comme les cicatrices, afin d’harmoniser les traits du bas du visage.

La Fue expliquée par Gilles Mennetrey de la clinique challeng Hair PARIS

 

La greffe FUE permet  aujourd’hui de traiter les grandes calvities, mais pas pour tous les cheveux.

La technique de micro greffe FUE s’est largement améliorée ces dernières années, que ce soit dans la finesse et la précision des prélèvements (notamment avec un punch dont la taille est inférieure à un millimètre (0,8 et 0,9 Mm). Ou dans le nombre d’unités folliculaires qu’il est possible de prélever en une seule séance. Ainsi, avec la greffe FUE ce ne sont pas moins de 3000 unités folliculaires (soit environ 1400 greffons) qui peuvent être prélevés. Ce qui permet aux praticiens de traiter les calvities les plus importantes. Avec la technique actuelle de FUE, on peut implanter jusqu’à 3000 greffons sur deux sessions.

Bien que les avancées de cette technique permettent de traiter les alopécies les plus sévères, la greffe FUE ne convient malheureusement pas pour tous les types de cheveux. C’est notamment le cas pour les cheveux frisés, puisque ceux-ci ne sont pas droits. Il existe un risque que le chirurgien prélève le cheveu sans le bulbe, et sans bulbe le cheveu ne repoussera pas après la greffe.

Nuances entre greffe FUE, FUT et IFA

Pour les cheveux frisés, il n’y a pas d’autres alternatives que la technique de micro greffe par bandelettes. La greffe FUE convient également pour améliorer le résultat d’une intervention réalisée avec la technique de greffe par bandelettes. Elle permet de corriger un aspect inesthétique de type implantation « en rangs de poireaux ».

La technique de greffe FUE est 100% manuelle, et bien que représentant un grand pas en avant par rapport à la technique dite greffe est FUT. La méthode FUE a encore été améliorée notamment via l’automatisation. On parle alors de greffe IFA, implantation folliculaire automatisée. L’extraction selon cette technique préserve les cellules souches situées sous le bulbe capillaire. La zone donneuse se régénère plus rapidement et pourra être sollicitée de nouveau, pour des séances ultérieures.

 

Le déroulement d’une séance type de greffe de cheveux FUE

L’un des avantages indéniables de cette technique moderne de greffe de cheveux. C’est la réduction drastique du temps d’immobilisation du patient, puisque l’intervention ne dure qu’entre six à huit heures. En effet, une séance de greffe de cheveux FUE est réalisée sous anesthésie locale en séjour ambulatoire. Celle-ci débute généralement par un rasage complet de la zone donneuse, avant que le chirurgien ne procède au prélèvement des unités folliculaires. Pour les sujets féminins, il est possible d’effectuer le prélèvement sans rasage préalable. Dans ce cas, le prélèvement s’effectue au niveau de la zone de la nuque, recouverte par les cheveux environnants.

Le prélèvement des unités folliculaires lors d’une greffe FUE

Pour effectuer le prélèvement des unités folliculaires, le praticien utilise un punch. C’est un instrument très fin qui permet de conserver le bulbe du cheveu lors du prélèvement sur la nuque et les tempes. Grâce à cet outil, les orifices laissés mesurent moins d’un millimètre de diamètre, tandis que la cicatrisation est accélérée. Une fois les greffons obtenus, les assistants vérifient leur qualité afin de s’assurer que ceux-ci contiennent entre un à quatre cheveux. Ceux-ci sont stockés avant l’implantation à proprement parler, dans un bain à base de sérum physiologique.

L’implantation, l’étape finale lors d’une micro greffe FUE

Pour un résultat le plus naturel possible, le chirurgien va marquer les zones à traiter en s’aidant d’un dessin qui va lui servir de repère lors de la phase d’implantation. Celle-ci s’effectue à l’aide d’une aiguille pour permettre l’incision d’une micro fente, afin d’introduire le greffon en même temps. Pour augmenter les chances de survie du greffon implanté dans la zone dégarnie du cuir chevelu, le chirurgien peut pratiquer des injections de PRP cheveux.

Que se passe-t-il après l’intervention?

Après l’implantation, il subsiste une multitude de cicatrices sous forme de petits points blancs. Ces lésions microscopiques cicatrisent en général en moins de 48 heures. Tandis que les croûtes laissées après le prélèvement des greffons s’estompent en 15 jours. Le patient peut faire un shampoing dès le lendemain. C’est l’un des grands avantages de cette technique de greffe de cheveux, d’autant plus qu’elle permet la reprise de l’activité professionnelle immédiatement.

 

En savoir plus :

Le prix des techniques de greffe

Comment choisir la bonne clinique?

Les risques d’une greffe à l’étranger

 
Vous désirez trouvez un praticien de confiance? Visitez notre annuaire en sélectionnant la rubrique « greffe capillaire » ICI

 

Partager cet article :