Greffe de cheveux en Turquie

 

Greffe de cheveux en Turquie…Tout le monde est au courant que ce pays est devenu champion dans le tourisme médical … La Turquie est aujourd’hui devenue une destination mondiale en ce qui concerne la greffe de cheveux. Au point qu’une partie de son économie s’appuie sur cette industrie en pleine croissance, avec la ville d’Istanbul en pôle position. On y compte déjà 300 établissements spécialisés dans ce domaine, selon l’AFP et Le Point. Des traitements médicaux de pointe, pour le quart du prix normal en Europe : voilà la principale raison de cette demande en forte hausse.

greffe de cheveux en turquie

La greffe de cheveux en Turquie, une pratique de plus en plus courante

La Turquie bénéficie désormais d’une réputation mondiale pour la greffe de cheveux. En cause, le pays possède une technologie de pointe et des chirurgiens expérimentés. Elle propose également des prix largement inférieurs à ceux pratiqués dans d’autres pays. En termes d’infrastructures, elle peut se targuer d’avoir l’accréditation de la Commission mixte internationale (JCI), pour un grand nombre de ses établissements hospitaliers. Cette organisation américaine se charge d’évaluer la qualité des services de santé, selon des standards internationaux. La proximité est également à l’origine du succès de l’industrie médicale turque. On peut, en effet, rallier la Turquie en 3 à 4 heures depuis une quarantaine de villes dans le monde.

Quelle est la méthode utilisée ?

La greffe de cheveux répond aux problèmes de calvitie et de la perte de cheveux chez l’homme, autant que la femme. La majorité des cliniques en Turquie eux utilisent la technique d’extraction d’unités folliculaires (FUE), l’une des plus innovantes. Déjà très connue en Europe, elle consiste à prélever des cheveux sur les zones encore couverts, pour les réimplanter ensuite sur les zones dégarnies. Une solution permanente et qui a la réputation d’offrir un résultat naturel. Car sans cicatrices, sans rejet et sans erreur de couleur, étant donné ce sont les propres cheveux de la personne qui ont été réimplantés. Qui plus est l’opération est indolore et courte. Elle ne dure que quelques heures, ou tout au plus une journée ou deux. Les patients peuvent ainsi profiter de leur séjour pour visiter les lieux culturels. Ils emmènent même souvent leur famille, profitant de l’occasion pour des vacances.

Lire notre dossier sur la FUE

 

Les instituts reconnus pour la greffe de cheveux en Turquie

Il existe de nombreux instituts spécialisés dans la greffe de cheveux en Turquie. Parmi les cliniques les plus réputées à Istanbul, on peut notamment citer EstetIstanbul, New Hair, Elithairtransplant ou encore Mybodymoon. Ces instituts proposent souvent des offres très complètes. Celles-ci incluent notamment le transfert depuis et vers l’aéroport, l’hébergement, le service d’un interprète. Souvent, elles sont accompagnées d’activités touristiques, en plus de l’opération en elle-même. Le patient ne s’occupe ainsi que de son billet d’avion et les établissements se chargent du reste. Ces derniers vont jusqu’à proposer un suivi personnalisé une fois que le patient est de retour dans son pays d’origine.

 

 

Pour plus d’informations sur les cliniques en Turquie, consultez notre annuaire. Attardez-vous sur celle que nous avons vérifiées

 

Quels sont les prix pratiqués ?

Des milliers d’étrangers se rendent en Turquie chaque mois pour une transplantation capillaire. Même s’ils varient selon l’établissement, les prix y sont largement inférieurs que ce qu’on peut trouver aux Etats-Unis, ou encore en Europe. Si les traitements dans le vieux continent peuvent coûter jusqu’à 5 à 6 000 euros, il sera à partir d’environ 1 200 euros en Turquie, séjour compris. Des tarifs qui ont par ailleurs baissé au cours des dernières années et qui devraient continuer dans ce sens, au vu d’une rude concurrence. Ces derniers dépendent de la qualité des soins et de l’hôpital, mais aussi du suivi et des services que l’établissement propose à ses patients, avec chaque opération.

Plus d’informations dans notre dossier sur les prix des greffes de cheveux

Le tourisme médical, un secteur en plein développement

Erigé au titre de sixième destination touristique mondiale il y a quelques années encore, la Turquie souffre aujourd’hui d’une sérieuse baisse de son activité touristique. Cette dernière a chuté de 17,1%, au cours du premier trimestre 2017. En cause : l’insécurité, à la suite d’une vague d’attentats sans précédent et d’une tentative de coup d’Etat. L’industrie de l’implant capillaire, elle, reste stable et vient même soutenir cette branche essentielle de l’économie turque. Selon un rapport du Washington Post, la greffe de cheveux en Turquie a rapporté près d’un milliard de dollars en 2014. Le tourisme médical ne cesse de croître et suscite l’intérêt de patients venant du Moyen-Orient, de la Russie et de l’Europe en général. C’est surtout le fruit d’un intense travail pour améliorer et promouvoir le secteur, ainsi que la compétence turque. Plusieurs congrès sont ainsi organisés chaque année à Istanbul pour réunir les acteurs internationaux de cette branche.

Le contre-effet de ce tourisme capillaire

Il convient toutefois de rester prudent, car il existe un effet négatif à la multiplication de ces cliniques. En effet, le nombre élevé de ces établissements rend particulièrement difficile le contrôle de qualité. Au vu de ce secteur en pleine croissance, le gouvernement turc a promulgué des lois sévères dans ce sens. Ainsi, tous les hôpitaux et cliniques proposant une greffe de cheveux en Turquie doivent s’inscrire auprès du système national de santé. Mais il existe aujourd’hui des établissements qui effectuent leur prestation en toute illégalité, dans des endroits peu salubres. Ils travaillent avec des employés non formés et non autorités. Il convient donc de choisir avec soin la clinique à laquelle on s’adresse pour sa greffe de cheveux en Turquie, et non pas seulement se baser sur des prix trop bas.

Lire notre dossier « quels risque de faire sa greffe à l’étranger? »

Les précautions à prendre

La greffe cheveux est une intervention à ne pas prendre à la légère. Elle requiert une éthique et une compétence rigoureuse, de la part de ceux qui la pratiquent. Seuls l’expérience et l’habileté sont la garantie d’une chevelure naturelle. Un travail en série qui manque, poussé par un marketing médical, donnera un résultat décevant. Au préalable, il est ainsi conseillé de consulter un professionnel qualifié pour connaître la faisabilité de l’opération. Ensuite, d’établir un diagnostic et d’orienter vers le traitement que sera le plus adapté. Avant toute décision d’implant capillaire, il est également nécessaire de demander un devis avec le décompte détaillé de toutes les prestations. Ceci afin de ne pas buter sur des frais inattendus. Il faut également se renseigner sur la compétence et le suivi médical mensuel qu’offre la clinique une fois l’opération faite, avant de sauter le pas définitivement.

 

Vous désirez trouvez un praticien de confiance? Visitez notre annuaire en sélectionnant la rubrique « greffe capillaire » ICI

 

 

Partager cet article :

Laisser un commentaire